Maçonnerie du week-end avec un coup de main de la cousine... Pour aller d'un point à l'autre du jardin, on avait tendance à "couper" par une faïsse d'où il fallait sauter. Plus court, mais pas pratique. Alors on s'est attelés à la confection d'un escalier dans l'épaisseur du mur maçonné. Le peu de place oblige à faire des marches "à pas japonais". Le résultat casse le coté rectiligne du mur et donne du rythme avec les pots de fleurs. On aime !

1

2

3